TwentyNiner : les VTT à grandes roues de 29"
Accueil du siteLes 29"er ça roule mieux !Compte rendus d’essais
Brèves
Un nouveau 29" Français : QBall singlespeed par Mosquitos
lundi 15 janvier

Que dire, il est superbe !!!

QBall par Mosquitos

L’heureux propriétaire nous a promis un essai détaillé quand il aura pu passer un peu de temps à son guidon. Pour l’instant les premiers tours de roues ont donné : "Je suis bien dessus, pas de sensation de lourdeur en relance, supermaniable, pas de toe overtap"

Venez en discuter sur notre forum :

 
Un nouveau 29" en France
dimanche 19 novembre

Après un petit tour en Bretagne, le cadre est arrivé en région parisienne... Il vient d’être monté, et le résultat est superbe !

Un bean Niner...

On attend les tests maintenant...

 
Nouveaux venus de l’été ! Et bientôt tous les 29" français !
lundi 4 septembre

Walworks de Christo

JPEG - 135.3 ko
Niner

Niner de Bump and jump

BossTI 29

H bicycles de Boss

Tiens ce ne sont que des single-speed !

à venir compte rendu d’essais, et les autres 29" français.

 
JHK 4eme au championat US de XC
lundi 17 juillet

Je fais suite a la précédente news. JHK a fait une bonne course et se classe 4eme. Il était tres content de son 29"er à l’arrivée.

Son vélo pése 22lbs, soit tout jsute 10 kilos. Voici le détail du montage :
 RS Reba 29 stock w/poplock
 Paragon Frame stock- size XL
 Bonty XXXL Bar and Riser stem
 Custom Bonty 29 wheelset 28h
 Bonty XR 1.8 tyres (monté tubeless à la Stan)
 Bonty RXL seatpost, RXXXL Saddle
 Sram XO Der, shifter
 Avid Ultimate Disc Brakes (Blackbox)
 Avid Rotors 160mm Ft. 140mm Rr. (Blackbox)
 Sram Ti 11-34 Cass (Blackbox) Sram PC 991 Hollowpin chain
 Crank Brothers 4Ti eggbeaters
 Bonty RXL Single ring Crank 39t ring (custom)

 
les 29"ers commencent à pointer leur nez en XC...
lundi 10 juillet

On a déjà vu un bon nombre de victoire de 29"ers sur des courses d’endurance (des tres longues distances de plusieurs jours, des 24h avec en particulier Natt Ross, des épreuves de 6h...). On a aussi vu de (trés) nombreuses victoires en singlespeed.

Côté XC, les chosent ont été moins vite. Un titre en moins de 23 ans en Hollande. Pas grand chose dans le haut niveau.

Cela semble sur le point de changer, car Jeremy Horgan-Kobelski (roulant pour le team Subaru-Gary Fisher) se met à utiliser un 29"er en compétition. Il vient de se placer 2eme d’une épreuve de short track en Norba. Ces courses tres courtes sont tres intenses et requiérent donc des vélos a faible inertie (on voit souvent des tous rigides). Peut-être Jeremy utilisait-il les nouvelles roues tubeless Bontrager légéres (voir breve sur la gamme 2007) permettant à un 29"er d’avoir une inertie similaire à un 26" ?

JPEG - 138.8 ko
JHK 29er Norba

source

 
Premiers tours de roues
Niner sir 9
mardi 27 mars 2007
par Vic91
popularité : 14%

Mercredi 7 mars, il est une heure quinze du matin et je contemple mon Niner que je viens juste de finir de monter, un peu comme un gosse qui vient de terminer sa première grue mécano (ça me rappelle mes 8 ans…). J’ai hâte…

Le rendez vous pour les premiers tours de roues est fixé au dimanche matin 8H30 : Mosquitos et Edespla (malgré son état grippal) seront là pour le baptême.

Dimanche 11 mars, 8H25, Mosquitos parque la 205 dans l’allée. J’ai le sourire bien encré au coin des lèvres : content de retrouver Edespla et son Niner sir 9 et de faire la connaissance de Mosquitos et de son Qball. Une petite ballade en forêt de Rougeau sur mes terres pour les trois 29 singlespeed, histoire de tester la bête sur un parcours connu et de se retrouver entre 29ers. Café, tour du bike, derniers réglages (jeu de direction pas assez serré, merci les gars) et c’est parti. Il fait un temps superbe et je me sens d’une humeur bucolique.

Quelle fluidité !!! Le boîtier XT couplé au pédalier White Industries tourne comme une horloge. J’avais été séduit par les manivelles middleburn en 180 sur le Niner d’Edespla et du coup je suis parti sur des W.I. en 180 également.

La position, plus relevée que sur mon ancien 26 est très agréable, plutôt paisible : avec la potence en 90mm et 0 degré, j’ai exactement la même longueur que sur mon ancien 26. Par contre, le cintre en 710 me parait grand, je n’ai pas l’habitude, et même s’il est plat, l’angle de 9 degrés me redresse la position. Je verrai après quelques sorties si j’ai besoin de modifier un peu l’ensemble.

Nous arrivons sur le chemin de tracteur, et la pluie des jours précédents nous incite à nous arrêter pour faire une photo de groupe, avant que nos trois vélos ne soient maculés de boue.

J’en profite pour regarder le QBall de Mosquitos : moins sloping que le Niner, les bases droites et la couleur noire en font un 29 racé et élégant. Il a de la gueule !!! Pendant que je l’observe, mon Niner, de peur que je l’abandonne déjà (jalousie quand tu nous tient !!!) s’est rapproché du Niner d’Edespla. Hop hop hop, on va se calmer là !!!

Nous reprenons la route, enfin je veux dire le chemin, et les premières ornières me confortent dans le choix d’un acier : ça filtre vraiment bien les petits chocs. Pour la fourche rigide, j’avais déjà été surpris lors de l’essai du Niner d’Edespla par la souplesse (toute relative) de cette fourche en Reynolds 853. Après avoir traversé les quelques ornières et un passage boueux, nous arrivons sur un premier single, assez roulant, et j’en profite pour laisser tourner les roues : on ne sent rien comme friction au niveau des moyeux, et une fois la première phase d’inertie au démarrage passée (plus que minime), ça tourne magnifiquement, et la moindre relance se traduit par un grip exceptionnel. Au-delà des pneus, on sent une très légère flexion de l’arrière, que je traduirais par du dynamisme qui fait que l’on a vraiment l’impression de transmettre toute l’énergie. Je pense que cela est du aux qualités du cadre acier d’une part, et au fait que j’ai plus de surface de pneu en contact avec le sol. En résumé : un poil plus d’inertie, mais une énergie mieux restituée. A confirmer dans les raidillons. Nous arrivons sur un petit single avec quelques pifs-pafs nécessitant maniabilité : on va voir ce que donne le 29 sur ce passage. La fourche rigide est super précise, j’arrive à la placer sans problème, et les portions lentes sont passées sans soucis. Ce vélo a un côté « trialisant » que je ne soupçonnais pas. Je n’ai sûrement pas le bagage technique suffisant pour établir une comparaison objective, mais je passe aussi bien voire mieux qu’au préalable avec mon 26. Je commence à m’habituer à la largeur du cintre. Nous continuons sur un petit single et un chemin boueux avant d’arriver sur un faux plat descendant permettant de prendre un peu de vitesse.

Je suis impressionné par la stabilité du vélo : certes le cintre doit y être pour quelque chose, mais je suis surtout conquis par la géométrie et la capacité du vélo à suivre les trajectoires transmises par l’ensemble du corps : en appui sur les pédales, les déhanchements du bassin permettent vraiment de piloter tout en gardant une super adhérence. Pour moi, une des caractéristiques les plus flagrantes du 29 : pilotage et stabilité. Je profite de la vitesse pour essayer d’analyser les roues : légères, rigides juste ce qu’il faut (merci les ligatures), confortables… Montées en tubeless, ces Stan’s Arch sont un vrai régal. Le pneu est super bien positionné, pas de perte de pression, un bel arrondi du pneu qui donne un super grip latéral. Bref que du bonheur. Concentré su mes roues, c’est seulement en reprenant la moulinette que je me rends compte que j’ai un petit soucis et que je vais devoir faire un arrêt au stand : ma manivelle de gauche se desserre. Un coup de clé (je remettrai du frein filet à la maison) et c’est reparti. Virage à gauche et c’un une petite montée sympa (feuilles mortes, terre, calcaire et cailloux) qui nous attend : la pluie des derniers jours à creusé des rigoles en S et déporté la boue et les feuilles mortes. On va pouvoir tester les capacités en montée. Je passe en danseuse (pas d’élan) : la fourche est super précise et permet de bien positionner la roue avant. La première impression rencontrée lors de l’essai du Niner d’Edespla se confirme de suite : l’énergie transmise est entièrement restituée et ça grimpe fort !!! J’appréhendais un peu et je me demandais comment se passerait cette grimpette en singlespeed. Mon appréhension disparaît très vite : puissance, précision, adhérence et largeur de cintre font que je passe la difficulté beaucoup plus facilement qu’au préalable avec mon multi en 26, et pourtant je ne suis pas super cramponné. Plus de doute possible, en montée, le 29 apporte un plus certain. Je me fait de plus en plus au cintre large, qui en danseuse, apporte réellement un plus : en tirant fort sur les bras, on transmet plus de puissance au niveau des jambes. En arrivant en haut, j’ai le sourire : que du bonheur !!! On récupère tranquillement avant de prendre un single descendant et d’arriver sur une petite zone technique. Petit raidillon « trialisant » avant d’attaquer la courte descente. A nouveau confirmation des capacités de franchissement du 29 : le bonheur. !!! La pente, la vitesse, la bosse : voua, quelle stabilité !!! Nous en profitons pour refaire le passage et faire quelques photos. Prise de vitesse et d’impulsion et hop !!! Hop, je frise la correctionnelle !!! Pas habitué à la légèreté de la fourche, j’ai un peu trop soulevé l’avant et me suis fait surprendre : ça passe mais j’étais un peu limite.

Mosquitos, repasse également et Edespla mitraille.

Fin de la descente, et petite portion de route avant d’attaquer une montée peu technique mais un peu longue : tout va bien, j’appuie, ça grimpe. Mais l’heure tourne, et il faut déjà penser à rentrer. On mouline tranquillement tout en papotant. Petite sortie pas trop difficile mais qui permet de varier le menu et de se faire la main avec le 29 pouces. Le premier gros test aura lieu dans 15 jours avec l’équipe de Singlespeeders, en vallée de Chevreuse. Retour at home et débrief : le bonheur total. Je suis amoureux de ce vélo et du 29 en particulier et je ne regrette surtout pas mon achat.

Je remercie encore une fois vingtneuf.org et Edespla de m’avoir permis de découvrir le 29, ainsi que Vincent, Bert, Rom1, Claude, Mosquitos et tous les autres du coup de main pour le choix des composants.

PS : depuis cet essai, j’ai pu faire une sortie entre singlespeed en Vallée de Chevreuse. Je confirme à nouveau mes impressions, même si j’avais des jambes en coton. Sinon, pour le montage, plus de soucis de manivelle (j’ai mis du frein filet) et je suis passé sur 690 en largeur de cintre au lieu de 710 (impeccable). Sinon, je vais passer en potence de 100 en 10° (au lieu de 90mm et 0°) afin d’abaisser et de rallonger très légèrement la position, que finalement je trouve un tout petit poil trop relevée (je n’ai pas coupé le cintre à 660 comme je l’avais envisagé initialement, et donc avec l’angle de 9° et la potence de 90, je suis un poil court).

Vic 91.