TwentyNiner : les VTT à grandes roues de 29"
Accueil du siteLes 29"er ça roule mieux !Compte rendus d’essais
Brèves
Un nouveau 29" Français : QBall singlespeed par Mosquitos
lundi 15 janvier

Que dire, il est superbe !!!

QBall par Mosquitos

L’heureux propriétaire nous a promis un essai détaillé quand il aura pu passer un peu de temps à son guidon. Pour l’instant les premiers tours de roues ont donné : "Je suis bien dessus, pas de sensation de lourdeur en relance, supermaniable, pas de toe overtap"

Venez en discuter sur notre forum :

 
Un nouveau 29" en France
dimanche 19 novembre

Après un petit tour en Bretagne, le cadre est arrivé en région parisienne... Il vient d’être monté, et le résultat est superbe !

Un bean Niner...

On attend les tests maintenant...

 
Nouveaux venus de l’été ! Et bientôt tous les 29" français !
lundi 4 septembre

Walworks de Christo

JPEG - 135.3 ko
Niner

Niner de Bump and jump

BossTI 29

H bicycles de Boss

Tiens ce ne sont que des single-speed !

à venir compte rendu d’essais, et les autres 29" français.

 
JHK 4eme au championat US de XC
lundi 17 juillet

Je fais suite a la précédente news. JHK a fait une bonne course et se classe 4eme. Il était tres content de son 29"er à l’arrivée.

Son vélo pése 22lbs, soit tout jsute 10 kilos. Voici le détail du montage :
 RS Reba 29 stock w/poplock
 Paragon Frame stock- size XL
 Bonty XXXL Bar and Riser stem
 Custom Bonty 29 wheelset 28h
 Bonty XR 1.8 tyres (monté tubeless à la Stan)
 Bonty RXL seatpost, RXXXL Saddle
 Sram XO Der, shifter
 Avid Ultimate Disc Brakes (Blackbox)
 Avid Rotors 160mm Ft. 140mm Rr. (Blackbox)
 Sram Ti 11-34 Cass (Blackbox) Sram PC 991 Hollowpin chain
 Crank Brothers 4Ti eggbeaters
 Bonty RXL Single ring Crank 39t ring (custom)

 
les 29"ers commencent à pointer leur nez en XC...
lundi 10 juillet

On a déjà vu un bon nombre de victoire de 29"ers sur des courses d’endurance (des tres longues distances de plusieurs jours, des 24h avec en particulier Natt Ross, des épreuves de 6h...). On a aussi vu de (trés) nombreuses victoires en singlespeed.

Côté XC, les chosent ont été moins vite. Un titre en moins de 23 ans en Hollande. Pas grand chose dans le haut niveau.

Cela semble sur le point de changer, car Jeremy Horgan-Kobelski (roulant pour le team Subaru-Gary Fisher) se met à utiliser un 29"er en compétition. Il vient de se placer 2eme d’une épreuve de short track en Norba. Ces courses tres courtes sont tres intenses et requiérent donc des vélos a faible inertie (on voit souvent des tous rigides). Peut-être Jeremy utilisait-il les nouvelles roues tubeless Bontrager légéres (voir breve sur la gamme 2007) permettant à un 29"er d’avoir une inertie similaire à un 26" ?

JPEG - 138.8 ko
JHK 29er Norba

source

 
24 heures à Bonnac la Côte
Vous avez roulé fort, les gars !!!
lundi 2 juillet 2007
par Bert29
popularité : 13%

Voici le compte rendu des 24h de Bonnac la côté raconté par Bert. Nous fûmes 6 membres de ce site/forum à participer, avec le nom d’équipe www.VingtNeuf.org

Vous trouverez toutes les photos ici :

En route !

Après une dernière vérification, la voiture poitevine est chargée le vendredi soir. Une fois les spads sanglés sur le porte-vélo le samedi matin, décollage à 07h30 pour environ 1h30 de route. Paysages superbes de la Haute Vienne qui nous laissent présager de ce que nous découvrirons à Bonnac la Côte.

A quelques km de Bonnac, rapide coup de téléphone à Vic91, arrivé la veille, et à Vincent qui décolle juste de chez ses parents. Aaahhh , les tartines de Maman, ça doit être quelque chose !!! (NDLR : c’est plutôt que de tout mettre dans la voiture se révéla compliqué !)

Rencontres et installation

Arrivée sans encombre, et notre campement est juste à l’entrée sur la droite, le Niner de Vic bien en évidence. Vidage de la voiture rapidement, et installation de la tente, des tables, atelier réparation, parasol pour faire venir le soleil. La météo est plutôt grisâtre, mais à s’activer sur notre bout de terrain, nous n’avons pas froid.

Puis Ju2, Rom1red et Julia arrivent de Bordeaux. Même manœuvre : descendre les spads, vider la voiture et monter la tente.

Présentation rapide mais efficace, les Bordelais ne connaissaient pas les Poitevins qui eux ne connaissaient pas le Parisien qui lui-même …. 20.100 arrive sur ces entrefaits, avec entre-autre le 29 perso de SkYde. Il est beau !!! Aura-t-on le temps de l’essayer ?

Sourire radieux aux lèvres. Serait-ce : 1. de voir tant de 29 pouces ? 2. de voir tant de neufeurs ? 3. de rencontrer la sœur de notre capitaine ? 4. de concrétiser un tel projet ? Nul ne le saura, malgré les épreuves endurées : faim, froid, fatigue, tout seul dans le noir à proximité des 26 pouces …

Vic91 s’est déjà occupé des formalités administratives (bracelet, étiquette de spad, puce pour le chronométrage, cartes de cantine …). Tout le monde s’active à tout ranger et rendre le campement vivable et pratique d’accès et il est déjà 10h30, le briefing des organisateurs commence déjà. Stratégie de course : Rom1red part en premier, puis Bert29 suivi de Vic91, Ju2, Tof et fin avec Vincent. Cet enchaînement sera gardé jusqu’au bout. A terme, on s’apercevra que cela équilibre le groupe.

Juste avant l’heure fatidique du départ, petit tour sur l’ensemble du campement : quelques équipes se la jouent pro à donf, d’autres paraissent plus nonchalants. Mais globalement, beaucoup de bonne humeur et d’enthousiasme pour les 312 participants répartis en 56 équipes.

Départ !

11h00, c’est le départ : à l’américaine, avec les pilotes d’un coté et les vélos de l’autre ; et c’est parti. Le premier démarre au taquet, et d’autres beaucoup moins vite. Ceux qui ne sont pas sur le parcours comprendront un peu plus tard les difficultés que réservent cette boucle de 6.2 km (selon les organisateurs, à peu près la même chose selon les participants, et la police n’a pas d’avis dans ce cas précis).

Puis premier passage de relais à Bert29 qui chie un peu son départ, n’ayant pas assez repéré en avance où se trouvait la pointeuse pour la puce électronique.

Pendant ce temps là Rom1red explique les subtilités du tracé au reste de l’équipe.

Et les tours et les passages de relais s’enchaînent harmonieusement. Enfin presque. Bert29 nous gratifie d’un OTB sur les paddocks.

En revanche la tension monte dans certains équipes. La Boite à Vélo, en face de nous, continue la pratique du home trainer.

Les consignes données ont vite été appliquées : étirements à l’arrivée, rapide restauration (fruits secs, eau …), retour au camp et vérification du spad, communiquer ses impressions et les éventuelles difficultés rencontrées.

Ju2 passe ses tours à doubler : heureusement qu’il n’y a pas de peinture ni de pinceau disponible. Il aurait certainement dessiné des cadres de 26 sur son vélo. Certainement trop lu Buck Dany dans son enfance.

Le parcours

En gros le parcours, c’est :
- une zone de démarrage et d’échauffement (ou de récupération quand on enchaîne la deuxième boucle),
- une descente avec faible virage à gauche puis beau virage à droite, et ensuite épingle à cheveu à gauche.
- une montée suivi d’un faux plat, et descente sur la droite, à fond sans freins. Ju2 enregistrera 55.7 km/h au compteur. C’est là qu’on peut poêler un maximum de 26 pouces, car ils manquent de stabilité. Bigger is better. De nuit aussi.
- puis un enchaînement de montées caillouteuses et sèches, ou grasses à souhait, avec encore une ou deux épingles à cheveu sur la droite avec énorme zone de boue.
- en haut d’un colline, franchissement d’un fin torrent, avec pierres peu engageantes, mais personne n’a crevé par pincement.
- quelques faux plats avant de longer l’étang,
- virage à droite et montée assez raide dans l’herbe, descente à gauche très courte,
- puis pour finir remonté sur la gauche en pierre et gros gravier pour finir sur le stade de foot et rejoindre la zone de relais, ou l’arrivée, c’est selon.

Parcours rythmé, peu de zones de relance, il faut finalement toujours travailler un peu.

Du côté des stands...

Les premiers curieux arrivent déjà pour regarder nos montures. Il faut dire que Vincent a fait fort en terme de communication. Deux grandes banderoles Vingtneuf.org (voir les photos), et deux grands panneaux d’explication sur les avantages du 29 pouces.

L’heure du repas sonne : séparément nous récupérons un plateau repas, mais nous nous croisons au camp pour déjeuner tout en discutant de tout et de rien.

Julia commence à prendre ses repères, et à se mettre en place en tant que soutien logistique : transmission des infos, talkie-walkies, photos…

Vincent continue de remonter son KM grâce aux pièces que SSM lui a rapporté. Ses premiers se sont fait en GT, mais le Surly lui manque. Il l’a monté en 32 x 20, pour mieux avaler les côtes pendant la nuit.

Tout le monde est décontracté, mais reste concentré sur la course. Pas forcément joué le chrono à ce moment là, mais ne pas faire d’erreur, ne pas casser bêtement.

La fin d’après-midi arrive : premières petites pannes : collier de selle pété pour Tof. Il récupère celui du GT de Vincent. Tige de selle qui glisse pour Ju2. Un peu de terre pour épaissir le tout, et roule ma poule. Excentrique et manivelle droite qui se desserrent pour Bert29 : d’abord Loctite de Ju2 pour deux tours, puis bande téflon de Vic91 pour le reste de la course. Rom1red trouve sa chaîne un peu détendue, et essaie de trouver le meilleur réglage.

Julia démarre son atelier de massage. Visiblement, les jambes en avaient besoin.

Donc tout à l’air OK maintenant pour tenir la partie nocturne Afin de synchroniser tout le monde, Vincent définit à peu près les heures de relais par écrit. Ce tableau sera mis à jour pendant toute la nuit et nous servira pour régler la stratégie des dernières minutes.

Au classement scratch de 20h00, nous sommes 14ème, après avoir été 11ème en milieu d’après-midi.

La fatigue commence à se faire sentir. D’autant plus qu’il a fait un peu chaud vers 15h00. Quelques équipes s’attardent sous les tentes de la cantine pour le diner. Des liens se nouent, et les discussions vont bon train.

La nuit tombe...

Les Neufeurs eux restent sur le qui-vive. Nous sommes persuadés que quelque chose se passera pendant la nuit. D’où la (sage) décision de partir avec un talkie sur soi : liaison avec le campement, et comme on nous parle presque en permanence, on ne s’endormira pas en conduisant !!! Cela a eu un bon impact psychologique, que de ne pas se sentir tout seul. Ça y est, le soleil disparaît à l’horizon derrière les collines. Les spads ont été préparés en conséquence. Généralement, phare de cintre (1 ou 2), et éventuellement frontale. Le feu arrière est obligatoire.

Au niveau de la zone de relais, on voit de tout en terme d’éclairage : cela va de la piste d’atterrissage de porte-avion au mono phare de deux-chevaux, en passant par la lampe traditionnelle de vélo qui donne déjà des signes de faiblesse pendant l’attente.

Rom1red prend le premier tour, et là, on décide de tourner trois boucles. C’est un peu long, mais cela laisse du temps aux autres pour se reposer un peu, voire de dormir. Bert29 enchaîne. L’humidité tombe, rendant le terrain absolument glissant. La brume est tombée également le long de l’étang, rendant un des derniers virages à gauche difficile à négocier à vive allure. En plus avec de l’herbe mouillée et un terrain gras.

L’emplacement des tentes est génial de jour : proximité de tout (coin poubelles, douches, cantine, ligne de départ) mais cette nuit a été bruyante du fait du compresseur du camion de l’Armée pour les groupes de musique, plus quelques arsouilles qui ont fait les cons. De ce fait, Julia a dormi dans la voiture de Bert29 sur le parking en contre-bas, mais s’est faite un peu dérangé par les poivrots. Vers 07h30, on l’a retrouvée emmitouflée dans son duvet, serrant bien fort la Maglite XXXL dans sa main droite.

Vic91 s’est cassé la gueule. Lors du premier tour. Il enchaîne quand même les deux autres, mais revient à sa tente avec une douleur au genou : certainement une torsion ligamentaire. Soins rapides, et il se couche. Bert29 et Tof qui somnolaient légèrement sont réveiller par les voisins qui s’engueulent. Un d’eux est parti sur sa boucle avec des accus insuffisamment chargés, donc panne de lumière et chute. Coup de gueule, pression qui monte. Nous on se marre avec Tof au fond de notre duvet.

Autre épisode cocasse : la Boite à Vélo, en face de nous, a loupé l’organisation de son relais. Le mec revient crevé, à la tente, réveille et engueule les équipiers, et de rage, jette la puce de pointage par terre. Ils mettront plus de 10 minutes à la retrouver, dans le noir et dans le foin.

Dernier tour de nuit pour Rom1red, mais avec deux boucles à nouveau, et Bert29 enchaîne, assistant au lever du jour. Longer l’étang devient un régal. Les lumières des vélos sur la rive opposée se reflètent dans l’eau. Quelques canards prenant leur envol rident la surface de l’eau. La Nature est belle pour ceux qui se lèvent tôt.

Tof est difficile à réveiller, ou plutôt n’ayant pas vraiment dormi, il a du mal à se mettre en route. On n’est plus qu’à ½ tour du relais de Ju2, et il cherche encore ses gants roses. Bon ça y est, il est en place, et après un bref échauffement, c’est parti. Pareil pour Vincent. Envie d’y aller, c’est sûr, mais dur, dur…

Au petit matin...

Scratch de 07h04, nous sommes 9ème. 5 places de gratté dans la nuit. C’est sûr on a roulé. Fort parfois, amis certaines équipes ont décidé de se reposer complètement. Ceci explique cela. Toujours est-il que cette petite remontée nous donne de l’énergie pour se donner encore sur les derniers tours.

Et là discussion stratégique à nouveau. Bert29 passe ses premiers tours correctement, mais le deuxième est toujours plus lent. Pareil pour Tof. Donc afin de boucler pour 1h00, il est décidé que Vert29 et To ne tourneront pus que 1 tour unique, alors que les locomotives conserveront deux tours. Et le tout devrait être bouclé vers 10h56, si les prévisions horaires sont correctes.

Petit déjeuner servi et avalé de façon séquentielle pour l’équipe. Julia reprend son poste d’assistante de course.

Maintenant la tension monte.

Nous sommes alors là tous sur le paddock, spad à portée de main, pour le passage des relais.

Sprint final

On tient les temps, mais nous avons rétrogradés en tout début de matinée à la 11ème place. Ju2 essaie de contesté les temps et le nombre de tours affichés, mais cela a l’air d’être juste.

Vincent prend le dernier relais. Et là c’est l’attente. Le message au talkie tombe : déjantage violent conduisant à une chute puis crevaison de la chambre mise en réparation !

Nous nous interrogeons comment aller dépanner Vincent sur le circuit, partir à contre-courant avec un spad de rechange ou simplement une roue avant, et finalement il apparaît au bout du stade de foot sur son vélo à plat, le genou légèrement égratigné.

En vue de l’arrivée

Après quelques explications, nous prenons alors tous le départ, comme autorisé par le règlement, pour un dernier tour en équipe. Seul Vincent reste au camp, n’ayant pas le temps de réparer.

Cette post-reconnaissance est intéressante, car elle permet d’abord à chacun de se libérer sur ce tracé qui nous en a fait voir, puis d’appendre comment chacun franchissait certaines difficulté de circuit.

Arrivée à donf puis photos avec Vincent tous ensemble.

Célébration !

Une petite mousse. Bien méritée.

Nous ouvrons la glacière et débouchons un peu de tout : bretonne, belge, blonde allemande. Certains singlespeedeurs se joignent à nous : Louis-Marie, David …

Le temps de se ravitailler un peu, et c’est la cérémonie de remise des prix.

Discours habituels, bises de Miss Limoges et de sa première dauphine.

Hommage à Bread qui a tourné tout seul quelques 244 km. Bravo !!!!

Nous terminons donc 11ème, avec 72 tours et 439,20 km.

Photo souvenir de tous les 29 que l’on peut trouver sur ce lieux : le Qball de Mosquitos, le El Capitan Ventana de Francis, le RIG de Bread étaient au milieu des nôtres.

Grande casserole de nouilles avec sauce tomate, et là, au moment de plier la tente, il pleut des cordes. Nous aurons donc eu une météo extra sur ce WE, avec un temps un peu maussade mais sec avec quelques rayons de soleil.

Ce n’est qu’un au revoir...

Recharger les voitures en catastrophe. Adieux chaleureux d’usage, et retour à l’écurie tranquillement.

Pleins de souvenirs dans la tête, nous avons tous mis au moins une semaine pour atterrir. RdV est pris pour l’an prochain.

 
Messages de forum :
24 heures à Bonnac la Côte
jeudi 25 octobre 2007
par  Luc La Borderie
Bonjour, je suis un ami de Ju2 de Bordeaux, et viens d’acheter un niner GT comme le siens, en revanche mes cuisses sont moins grosse que les siennes, je suis donc à la recherche d’un pignon de 20 dents pour single, j’en ai trouver aux US, mais ils sont fous pour le port, aurais tu une adresse ou un tuyau à me donner. Merci. Au faite je suis déjà prêt à faire parti de votre équipe avec Julien et Romain pour l’année prochaine

cherche 20 dents deseperement